You are currently viewing Histoire courte : atelier d’écriture

Histoire courte : atelier d’écriture

Mardi dernier avait lieu le 2e atelier de l’année sur le thème de l’introspection. A partir de ce qu’on aime, de nos valeurs, de ce qui est important pour nous et à partir de de ce qu’on aime lire, nous devions trouver les points communs pour écrire une petite histoire. En partant d’un souvenir, d’un moment important pour nous, nous devions changer plein d’éléments afin d’avoir une histoire totalement fictionnelle.

Flore angoissait. D’ici quelques instants, les résultats allaient être dévoilés. Elle saurait si tous les sacrifices qu’elle avait consentis ces dernières années avaient servi ou non. Elle repensait à tout le travail qu’elle avait dû fournir pour en arriver là. Les journées de cours, les soirs à bosser à la supérette pour payer lesdits cours et les nuits à travailler, le manque de sommeil, l’absence de vie sociale, les amis disparus, lassés de sa vie monastique. Les résultats étaient donc de la plus grande importance pour Flore car si elle échouait… Non, elle ne voulait même pas l’imaginer.

Soudain, une porte claqua, le silence se fit dans la foule autour de Flore. La secrétaire vint afficher les résultats. A peine eut-elle fini de punaiser les feuilles sur le mur et refermer la vitre que tout le monde se précipita pour voir si son nom apparaissait. Flore recula d’un pas, le moment tant redouté était arrivé et elle n’osait pas… Mais, rapidement, les acclamations des candidats changèrent de tonalité. Des chuchotements se firent entendre et tous la dévisageaient. Elle se décida à affronter le tableau. Tout d’abord, elle ne vit pas son nom. Son coeur battait la chamade et une petite voix lui disait qu’elle avait été bien stupide d’y croire. Puis, finalement, elle repéra son nom. En haut de la liste. Tout en haut. A la première ligne. Non seulement elle était reçue mais elle était première de sa promo. Reçue avec les félicitations du jury. Elle avait réalisé son rêve. Elle était avocate. Elle, la gamine de la cité des lauriers. Elle, dont le frère était mort d’un coup de couteau pour avoir refusé de dealer. Elle, dont la mère était en prison pour avoir tué l’homme qui l’avait violée. Elle était avocate. Elle avait surmonté tous les obstacles et avait obtenu le précieux sésame, l’examen du Barreau. Elle allait enfin pouvoir étudier le dossier de sa mère et la faire sortir de là où elle n’aurait jamais dû aller.

Laisser un commentaire